BUENOS AIRES, 22 février (Xinhua) — Le gouvernement argentin a officiellement approuvé l’utilisation d’urgence d’un vaccin inactivé contre le COVID-19 mis au point par la société pharmaceutique chinoise Sinopharm, selon une résolution signée dimanche par la ministre de la Santé Carla Vizzotti.

La résolution a été signée par Mme Vizzotti après que l’Administration nationale des médicaments, des aliments et des technologies médicales (ANMAT) a conseillé au ministère de la Santé d’inclure le vaccin de Sinopharm dans le plan national de vaccination contre le COVID-19.

Le porte-parole de la ministre a souligné que les essais cliniques du vaccin ont montré qu’il était « sûr et efficace ».

Le vaccin de Sinopharm est le cinquième autorisé par l’Argentine, après celui de Pfizer-BioNTech, le Spoutnik V russe, le suédo-britannique AstraZeneca et le Covishield produit par le Serum Institute of India.

Selon le compte de réseaux sociaux du président Alberto Fernandez, « plus de 700.000 personnes ont reçu des doses de vaccin contre le COVID-19 et plus de 400.000 personnes ont déjà reçu les deux doses » (et sont donc immunisées).

« Le taux de vaccination s’accélérera avec l’arrivée de davantage de vaccins dans le pays », a déclaré M. Fernandez.

Le pays d’Amérique du Sud a enregistré un total de 2.064.334 cas et 51.198 décès, à la date de dimanche soir.