ALGER – L’ambassadeur de la République populaire de Chine en Algérie, Li Lianhe, a annoncé qu’un don de 200.000 doses du vaccin chinois anti-Covid sera réceptionné par l’Algérie dans les quelques prochains jours, exprimant la disponibilité de son pays à accorder « toutes les facilitations » à l’Algérie pour l’acquisition du vaccin chinois.

Le Gouvernement chinois « a décidé de faire don à l’Algérie de 200.000 doses du vaccin produit par la société chinoise Sinopharm, lequel sera réceptionné dans les quelques prochains jours », a indiqué l’ambassadeur chinois à Alger dans une déclaration à l’APS, exprimant par la même la disposition de son pays « à continuer à apporter l’appui et l’aide nécessaires, selon les besoins exprimés par l’Algérie », étant donné que la Chine « est un ami précieux et cher à l’Algérie ».

La Chine « s’apprête » à accorder toutes les facilitations à l’Algérie pour l’acquisition du vaccin chinois, « en vue de l’aider à endiguer la pandémie et permettre un retour à la normale de la vie socioéconomique le plus vite possible », a-t-il soutenu.

Evoquant la coopération entre l’Algérie et la Chine en matière de lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus, le diplomate chinois a affirmé que les deux pays « se sont entraidés en toute solidarité pour faire face aux difficultés, s’érigeant en modèle d’unité et de coopération au sein de la communauté internationale en matière de lutte contre la pandémie », rappelant que l’Algérie « fut parmi les premiers pays à avoir apporté une aide médicale urgente à la Chine, de même que le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune avait adressé, lors de l’apparition de la pandémie, un message de solidarité et de condoléances à son homologue chinois, Xi Jinping ».

« Ce beau geste de l’Algérie a été récompensé par un don fait par la Chine, son gouvernement, son ambassade à Alger, ses sociétés et sa communauté établie en Algérie, sous forme d’une grande quantité de masques de protection, de tests rapides, de respirateurs et autres produits pour faire face à la pandémie, au profit du peuple algérien ami, outre l’envoi d’une équipe d’experts médicaux pour contribuer à la lutte contre le nouveau coronavirus », a-t-il soutenu.

A une question sur les vaccins chinois et leur rôle en matière de lutte contre la Covid-19 au niveau mondial, l’ambassadeur chinois a fait état de 5 vaccins chinois anti-covid qui sont actuelle ment au stade 3 des tests cliniques hors-Chine, affirmant que ces vaccins sont « efficaces et sûrs », selon les tests effectués.

Selon le diplomate chinois, le Gouvernement de Chine a donné, à ce jour, « son autorisation conditionnelle de mise sur le marché pour deux types de vaccins chinois, en l’occurrence les vaccins ‘Sinopharm’ et ‘Sinovac' ».

Il a également indiqué que le Gouvernement de son pays « a lancé la campagne de vaccination des catégories de la population les plus à risque dans le pays, et à la date du 9 février en cours, 40.52 millions de doses de vaccin ont été distribuées en Chine », ajoutant que plus de dix pays, dont les Emirats arabes unis, le Bahrein, l’Egypte, la Jordanie, la Turquie, l’Indonésie et le Brésil « ont donné leur approbation pour l’utilisation des vaccins chinois qui ont prouvé leur innocuité et efficacité ».

En dépit de la focalisation de ses efforts sur « la satisfaction de la forte demande locale » sur les vaccins, la Chine a réussi, néanmoins, à « surmonter » les difficultés pour l’application de l’annonce « importante » faite par le Président chinois, Xi Jinping en vue de faciliter « l’accès des pays en développement au vaccin, élaboré avec succès en tant que produit destiné au monde entier ».

Il a affirmé, dans ce sens, que la Chine « a coopéré récemment avec d’autres pays, notamment ceux en développement, et n’a ménagé aucun effort pour leur apporter aide et assistance ».

Le Gouvernement chinois a décidé d’apporter ses aides en vaccin à l’Algérie et à plus de 50 pays en développement », a-t-il fait savoir, soulignant que l’adhésion de son pays à l’initiative+Covax+ de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) permettra la garantie de 10 millions de doses de vaccin à cette dernière pour « répondre aux besoins urgents des pays en développement ».

Le diplomate chinois est revenu, en outre, sur le soutien apporté par le Gouvernement de son pays aux entreprises chinoises en matière de recherche, de développement et de production de vaccins « en partenariat » avec des firmes et des laboratoires étrangers, en sus de l’exportation des vaccins chinois vers les pays ayant exprimé « un besoin urgent ».

Il a souligné, par ailleurs, que la Chine « a exporté et exportera ses vaccins vers plus de 20 Etats », soulignant l’attachement de son pays au concept « d’une société pour la santé commune de l’humanité et la coopération » avec les autres pays dans la lutte contre la pandémie, ce qui concourra à remporter « la victoire mondiale » contre la pandémie dans « un futur proche ».

Aps