GENEVE, 29 septembre (Xinhua) — Un total de 100 millions de doses supplémentaires de futurs vaccins contre le COVID-19 ont été réservées pour les pays en développement, a déclaré mardi dans un communiqué l’Alliance pour les vaccins (Gavi), qui collabore avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour lutter contre la pandémie.

« Il s’agit de la fabrication de vaccins pour le Sud, par le Sud », a indiqué Seth Berkley, directeur général de Gavi, cité dans un communiqué de l’ONU.

Selon l’ONU, la collaboration entre le « Serum Institute of India » (SII, le plus grand fabricant de vaccins au monde en volume), Gavi et la Fondation Bill & Melinda Gates permettra donc d’accélérer la fabrication et la livraison de ces 100 millions de doses supplémentaires de vaccins pour les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.

Avec l’annonce déjà faite début août par ces mêmes organisations sur la livraison de 100 millions de doses, cela porte désormais le nombre total de doses de vaccins à couvrir par ce partenariat à un total de 200 millions de doses. « Aucun pays, riche ou pauvre, ne doit être laissé en queue de peloton en ce qui concerne les vaccins contre le COVID-19 », a ajouté M. Berkley.

Les vaccins seront vendus à un prix maximal de 3 dollars par dose.

L’OMS s’est fixée comme objectif de disposer de 2 milliards de doses de vaccins d’ici à la fin de 2021. Fin