WASHINGTON, 14 août (Xinhua) — Une nouvelle prévision publiée jeudi par le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) prédit jusqu’à 200.000 décès dus au COVID-19 aux Etats-Unis d’ici le 5 septembre.

Elle prévoit qu’entre 4.200 et 10.600 nouveaux décès dus au COVID-19 seront signalés au cours de la semaine se terminant le 5 septembre et que 180.000 à 200.000 décès seront recensés d’ici cette date.

« Les prévisions d’ensemble au niveau des Etats et des territoires prévoient que le nombre hebdomadaire de nouveaux décès pourrait augmenter au cours des quatre prochaines semaines dans le Colorado et pourrait diminuer en Arizona, dans les îles Mariannes du Nord, dans le Vermont et dans le Wyoming », a déclaré le CDC.

Si les Etats-Unis laissaient le coronavirus se propager sans contrôle pour tenter d’obtenir une « immunité collective », le nombre de décès serait « énorme », a prévenu jeudi Anthony Fauci, directeur de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) et conseiller de la Maison Blanche.

« Si tout le monde l’a contracté, même avec un pourcentage relativement élevé de personnes sans symptômes (…), beaucoup de gens vont mourir », a-t-il dit lors d’une session en direct sur Instagram.

« Les tests continuent de diminuer, surtout dans le Sud, l’une des régions où le pays en a le plus besoin. Les cas aussi sont en baisse, ce qui reste difficile à interpréter, étant donné le déclin des tests – mais moins de personnes sont maintenant à l’hôpital avec le COVID-19 que la semaine dernière », a noté le dernier rapport du Projet de suivi COVID dirigé par le mensuel The Atlantic.

C’est la deuxième semaine consécutive où les hospitalisations semblent avoir diminué, ce qui suggère que les infections pourraient être en baisse indépendamment de la réduction des tests, selon le rapport.

Le nombre de cas de COVID-19 aux Etats-Unis a atteint 5,29 millions en date de vendredi après-midi, avec plus de 168.100 décès, selon un décompte de l’Université Johns Hopkins.