NEW YORK (Nations Unies), 12 août (Xinhua) — La solidarité et la coopération sont l’arme la plus puissante dans la lutte mondiale contre le COVID-19, a déclaré mercredi un diplomate chinois au Conseil de sécurité de l’ONU.

Les pays touchés par des conflits sont le maillon le plus faible de cette lutte. Les aider à construire une ligne de défense solide est en conséquence très important pour vaincre la pandémie et pour consolider les acquis en matière de construction de la paix, a affirmé Zhang Jun, représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies.

La Chine appelle toutes les parties en conflit à répondre à l’appel du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres à instaurer un cessez-le-feu mondial dès que possible, à déposer les armes et à travailler de concert pour lutter contre le COVID-19, a-t-il déclaré lors d’un débat public du Conseil de sécurité sur les pandémies et les problèmes de maintien de la paix.

M. Zhang a appelé à soutenir les efforts déployés par les Nations Unies et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour renforcer la coordination entre les pays et canaliser davantage de ressources vers les pays touchés par des conflits pour les aider à faire face au COVID-19.

La Chine apprécie et soutient l’aide apportée aux pays concernés par les opérations de maintien de la paix de l’ONU. Elle soutient également la Commission de consolidation de la paix dans ses efforts pour créer des programmes d’aide et de reconstruction sur mesure en faveur des pays qui en ont besoin, et encourage le Fonds pour la consolidation de la paix à revoir ses priorités en matière de projets et de ressources à cet égard, a indiqué M. Zhang.

Les sanctions unilatérales nuisent gravement à la capacité des pays visés à répondre à la pandémie et à sauvegarder les moyens de subsistance de leur population, faisant des civils innocents les principales victimes de ces sanctions, a-t-il déclaré. « Nous exhortons une fois encore les pays concernés à reconnaître les conséquences humanitaires négatives (des sanctions), et à lever immédiatement leurs mesures coercitives unilatérales », a-t-il ajouté.

Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, la Chine participe activement à la lutte mondiale contre le virus, et fait tout son possible pour soutenir et aider les pays dans le besoin, a fait remarquer M. Zhang, ajoutant que la Chine était prête à continuer à fournir du matériel médical aux pays touchés, à partager son expérience en matière de diagnostic et de traitement, et à envoyer des experts médicaux dans ces pays.