ALGER- Le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution du coronavirus, Dr. Djamel Fourar a affirmé dimanche à Alger que l’Etat avait mis en place les moyens nécessaires de riposte et de prise en charge des patients impactés, invitant les citoyens au respect des mesures barrières afin de « briser la chaine de contamination ».

En marge du bilan quotidien de l’évolution de la pandémie, M. Fourar a indiqué dans une déclaration à l’APS que « l’Etat a mis en place les moyens nécessaires du point de vue structures ou médicaments, et la prise en charge des malades, en impliquant les autres secteurs, chacun en ce qui le concerne, mais le citoyen est appelé à respecter rigoureusement les mesures de prévention, les gestes barrières et ne guère faire preuve d’indifférence ».

Par ailleurs, le responsable a fait savoir que les lits réservés par la tutelle n’avaient pas été tous utilisés, affichant par la même la disposition du ministère à « offrir, si nécessaire, davantage de structures aussi bien de lits ou d’équipements destinés à la réanimation ».

Concernant les établissements hospitaliers qui ont connu une surcharge les derniers jours, M. Fourar a affirmé que depuis la libération des cas guéris ou ceux améliorés après 5 jours de traitement, outre la prise en charge de certains cas à domicile, la pression va certainement diminuer au niveau des hôpitaux et un nombre important de lits seront libérés.

Pour Dr Fourar, le meilleur moyen à même d’alléger le nombre des cas, est « l’application stricte des mesures préventives, notamment l’obligation de port de la bavette, comme stipulé dans le décret exécutif ».

Pour ce qui est du nombre des wilayas enregistrant un plus grand nombre de cas, Dr Fourar citera, en particulier, Batna, Sétif, Blida, Alger, Constantine, Ouargla, Oum el Bouaghi, Bouira, Tébessa et Guelma, des wilayas où l’activité du virus augmente, selon lui, de jour en jour.

A ce propos, il assure que le ministère « a demandé à ces régions d’y renforcer les enquêtes épidémiologiques, en vue d’éviter d’enregistrer de nouveaux foyers et lutter contre le virus ».

Dr Fourar a appelé, à l’occasion, toutes ces wilayas, à « mettre en place un plan de communication local en vue de sensibiliser leurs citoyens au respect des gestes barrières pour casser la chaîne de transmission du virus ».

Rappelant, enfin, que la hausse du nombre de cas en Algérie, au cours des derniers jours, s’explique, dans une certaine mesure, par une vague mondiale ayant touché tous les continents sans exception, d’autant plus qu’il a été enregistrés 10 millions de cas et 5.000 décès, le même responsable impute cette vague au déconfinement et au non-respect des gestes barrières.